Le Célèbre Docteur Gynécologue Denis MUKWEGE Qui Soigne Les Femmes Violées En RDC Et La Yezidie Nadia MURAD Ex Esclave Sexuelle Du Groupe Etat Islamique, Récompensés Par le Prix Nobel De La Paix 2018.

Au travers de ce prix, leur combat commun contre les violences sexuelles faites aux femmes dans le cadre de conflits armés, encourage et honore.

Vendredi 5 octobre à Oslo le prix Nobel de la paix 2018  a été attribué à Denis MUKWEGE et à Nadia MURAD, tous deux récompensés pour leur lutte commune contre l’utilisation des violences sexuelles en tant qu’armes de guerre dans les conflits.

Le travail de Denis MUKWEGE,  l’homme qui répare les femmes victimes extrêmes, et qui œuvre courageusement  et quotidiennement en République Démocratique du Congo, a donc enfin été récompensé par la prestigieuse organisation du prix Nobel.

En effet, Denis MUKWEGE ‘’repare’’ depuis des années les femmes violées victimes des guerres oubliées dans l’Est de la  République démocratique du Congo.

‘’L’homme cesse d être homme lorsque il ne sait plus donner l’amour et ne sait plus donner l’espoir aux autres’’, déclarait-il en 2015 au personnel de l’hôpital de Panzi qu’il dirige à Bukavu.

Par son combat pour la dignité des femmes du Kivu, il est aussi de fait le porte parole des millions de civils menacés par les exactions des groupes armés ou de grands délinquants du Kivu, région riche en Coltan.

Nadia Murad  fut une esclave sexuelle de Daech qui milite désormais pour la cause des violences  sexuelles. En 2014, l’organisation Etat islamique prend le contrôle d’une partie du territoire Irakien et cible particulièrement la communauté Yezedie, jugé hérétique. Les juhadistes tuent les hommes et kidnappent des milliers de femmes pour en faire des esclaves sexuelles.

Certaines comme Nadia sont arrivées à sortir de l’horreur. Mais la reconstruction de ces femmes est extrêmement difficile car elles sont souvent considérées comme salies aux yeux de leur communauté.

Nadia MURAD est aujourd’hui ambassadrice à l’ONU pour la dignité des victimes du trafic d’êtres humains.

Au travers de ce prix, leur combat commun contre les violences sexuelles faites aux femmes dans le cadre de conflits armés, encourage et honore.

Sandrine Josée BAHATI

Sandrine Josée BAHATI est une Journaliste au Journal Magara Times qui reporte sur la Santé, l'Éducation et les Relations. Sandrine est aussi Présentatrice des Émissions de Santé, de l'Éducation et des Relations à la Radio Magara Times FM. Contact: bjsandrine@magaratimes.com

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.