#Burundi: Les Diplômes Des Elèves n’Ayant Pas Réussi Au concours National De 9eme Année Et Qui Fréquentent Actuellement Les Classes de 1ère et 2ème Année Dans certaines Filières De l’Enseignement Post Fondamentales Techniques Seront bloqués En Fin De Cursus.

Quand bien même la tricherie serait découverte après que les concernés aient déjà reçu leur titre scolaire, le ministère de l’éducation se réserve le droit de l’annuler.

Les élèves n’ayant pas réussi au concours national de certification et d’orientation de 9eme année et qui fréquentent actuellement les classes de 1ère et 2ème année dans certaines filières  de l’enseignement post fondamentales techniques sont priés de se faire inscrire dans les centres d’enseignement des métiers et des centres de formation. Cela a été dit par Juma Edouard porte-parole du ministère de l’éducation dans une conférence de presse animée ce mercredi.

Juma Edouard a souligné que pour les élèves qui fréquentent les classes de 3ème année dans certaines filières mais qui se retrouvent dans la même catégorie de ceux qui ont échoué la 9ème année ou la 10ème année, sont d’ores et déjà tenus de quitter les salles pour aller se faire inscrire dans les centres d’enseignement des métiers ou dans les centres de formation professionnelle. En outre ils doivent savoir que le ministère dispose d’une base de données informatisées qui permet de les repérer facilement en fin de cursus et en conséquent de bloquer leurs diplômes. Quand bien même la tricherie serait découverte après que les concernés aient déjà reçu leur titre scolaire diplôme ou certificat, le ministère de l’éducation se réserve le droit de l’annuler.

Juma Edouard a indiqué que le ministère de l’éducation voudrait encore une fois interpeler tous les directeurs d’école d’être vigilants et de procéder à la vérification de la régularité du cursus scolaire de tous leurs élèves en  particuliers ceux nouvellement inscrits, de réagir rapidement aux demandes de transmission des dossiers de leurs élèves orientés dans d’autres établissements, et enfin de ne pas faire circuler les dossiers individuels aux mains des élèves.

Sandrine Josée BAHATI

Sandrine Josée BAHATI est une Journaliste au Journal Magara Times qui reporte sur la Santé, l'Éducation et les Relations. Sandrine est aussi Présentatrice des Émissions de Santé, de l'Éducation et des Relations à la Radio Magara Times FM. Contact: bjsandrine@magaratimes.com

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.