#OIM #IOM: Inauguration d’un Atelier de Réflexion sur la Révision des Standards d’Abris et d’Articles non Alimentaires au #Burundi.

Cette journée du lundi a pu se focaliser sur des discussions portées autour du thème des standards d’abris d’urgence et de distribution des kits d’articles non alimentaires, et a été ponctuée par la construction d’un abri d’urgence par l’équipe Abris/ANA de l’OIM et des volontaires de la Croix-Rouge afin d’observer les techniques, points forts et défis de la mise en place du modèle approuvé par le gouvernement.

Bujumbura – Durant ce lundi 8 avril 2019 a été inauguré l’atelier intitulé « De l’urgence au durable – Révision des abris et ANA (Articles non alimentaires) au Burundi », qui prendra place jusqu’au jeudi, 11 avril au centre de formation de la Croix-Rouge de Ngagara. Sous tutelle du Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, et co-facilité par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burundi, la Croix-Rouge burundaise et la Croix-Rouge luxembourgeoise, cette première journée a regroupé plus de 50 personnes représentant différents ministères du gouvernement, des institutions culturelles ou universitaires, le secteur privé ainsi que différentes agences et organisations humanitaires, en particulier venant du secteur des Abris/Articles non alimentaires (ANA).

Pour l’occasion, Monsieur Révérien Simbarakiye, Directeur Général du département de la réintégration des sinistrés du Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre était également présent, en compagnie de Madame AJ Morgen, Cheffe de mission de l’OIM Burundi, ainsi que de Monsieur Anselme Katiyunguruza, Secrétaire Général de la Croix-Rouge burundaise, qui ont tous les trois souligné l’importance de renforcer le secteur Abris/Articles non Alimentaires à travers une vision et des objectifs communs.

Financé par la Croix Rouge du Luxembourg à travers la Direction de la Coordination au Développement et de l’Action Humanitaire du Ministère des affaires étrangères et européennes du Luxembourg, et l’Organisation internationale pour les migrations au Burundi à travers le Ministère Fédéral des Affaires Étrangères du Gouvernement allemand, l’objectif de l’atelier est d’offrir un espace et un temps de réflexion aux différents observateurs et partenaires impliqués dans ce secteur, « dans une volonté d’uniformisation des efforts du secteur Abris/Articles non-alimentaires à répondre de manière digne, efficace et appropriée aux catastrophes naturelles et aux déplacements de population dans le pays », comme a pu le souligner Madame AJ Morgen (OIM), en insistant sur le besoin de « trouver des solutions innovantes et s’accorder sur des standards d’abris et articles non-alimentaires pour les plus de 57 000 rapatriés burundais estimés, parmi lesquels 5% n’ont pas d’abris durables et 31% sont dans le besoin de réparer leurs abris existants » a-t-elle continué, en s’appuyant sur les données estimatives du programme de rapatriement volontaire.

Cette journée du lundi a pu se focaliser sur des discussions portées autour du thème des standards d’abris d’urgence et de distribution des kits d’articles non alimentaires, et a été ponctuée par la construction d’un abri d’urgence par l’équipe Abris/ANA de l’OIM et des volontaires de la Croix-Rouge afin d’observer les techniques, points forts et défis de la mise en place du modèle approuvé par le gouvernement.

Le programme des jours suivants couvrira progressivement les thèmes des abris transitoires ou semi-permanents et une analyse comparative des différents types de briques sur le plan écologique et économique dans le contexte du Burundi (mardi), des comparaisons de différentes techniques de construction régionales et des ateliers thématiques sur des sujets tels que le genre et l’inclusion, les systèmes fonciers, l’assistance par transferts monétaires, la réduction des risques aux catastrophes, le suivi et entretien des abris, et la planification des sites (mercredi) pour arriver enfin à une journée de restitution des différentes discussions et points de réflexion établis au cours de l’atelier (jeudi), avec pour résultat attendu une harmonisation des méthodes et des standards nationaux au sein des partenaires du secteur.

Au Burundi, en tant que co-responsable du secteur des Abris/Articles non alimentaires, l’Organisation internationale pour les migrations travaille en étroite collaboration avec le gouvernement du Burundi, la Croix-Rouge et toutes les parties prenantes afin d’assister dans tout le pays et de la meilleure manière possible la population burundaise affectée par les catastrophes naturelles ou les déplacements.

Pour plus d’information, veuillez contacter Michel Jaquet à l’OIM Burundi, Tel: +257 75400116, Email: mjaquet@iom.int ou Marta Leboreiro-Nuñez à l’OIM Burundi, Tel: +257 75400224, Email: mleboreiro@iom.int

 

Regional News Bureau

Regional News Bureau du Journal Magara Times, un médium en-ligne publiant l'actualité locale et internationale en Français. | Email: info@fr.magaratimes.com | Twitter: @MagaraTimesFR | Instagram: @JournalMagaraTimes | Facebook: @JournalMagaraTimes |

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.