#Burundi: Le Chômage et le Sous Emplois Sont Des Problèmes Auxquels Fait Face la population Burundaise.

Pour le directeur national de cette organisation la seule solution reste la création de l’emploi.

Le chômage et le sous emplois sont des problèmes auxquels fait face la population burundaise en générale et les jeunes diplômés en particulier. Cela a été dit par Faustin NDIKUMANA, directeur l‘ONG local PARCEM, dans une conférence de pressée animée ce Mardi, à la veille de la journée mondiale du travail et des travailleurs.

Selon Faustin NKIKUMANA, il y a un chômage criant surtout des jeunes et les récentes enquêtes des ONG ont prouvé que 55% des jeunes sont en chômage en milieu urbain et 45 % en milieu rural.

Faustin NKIKUMANA, affirme aussi qu’il y a un phénomène très dangereux appelé le sous-emploi qui veut dire qu’une personne a un métier quelque part mais réellement elle est occupée seulement 2 ou 3 mois sur toute une période d’une année. En milieu rural c’est plus de 42 % et en milieu urbain c’est plus de 30 % ajoute-t-il.

Un pays frappé par un chômage criant des jeunes et un sous emplois si élevé comment peut-il avoir un rendement meilleur du travail sans oublier d’autres défis secondaires qui limitent le rendement comme le manque d’un plan national de renforcement des capacités pour occuper ces gens qui sont en sous emplois.

Pour le directeur national de cette organisation la seule solution reste la création de l’emploi.

Sandrine Josée BAHATI

Sandrine Josée BAHATI est une Journaliste au Journal Magara Times qui reporte sur la Santé, l'Éducation et les Relations. Sandrine est aussi Présentatrice des Émissions de Santé, de l'Éducation et des Relations à la Radio Magara Times FM. Contact: bjsandrine@magaratimes.com

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.