#Burundi: Déclaration de l’Ombudsman Burundais sur Le Briefing de Smail Chergui.

Pour Édouard NDUWIMANA, ce dialogue a été clôturé et le rapport a été remis au facilitateur.

L’institution de l’Ombudsman a sorti une déclaration ce mercredi, en réaction à la session de briefing de l’ambassadeur Smaïl Chergui, commissaire à la paix et sécurité de l’Union Africaine.

Dans sa déclaration, l’Ombudsman Burundais Édouard NDUWIMANA s’insurge contre la requête adressée par Smaïl Chergui au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Édouard NDUWIMANA explique que en date du 14 juin 2019 a eu lieu au Conseil de Sécurité des Nations Unies un briefing sur le Burundi au cours duquel l’Ambassadeur Smail Chergui a demandé la réouverture du dialogue inter Burundais volet extérieur en avançant que c’est pour permettre la réconciliation et qu’il n y a pas d’autres alternatives.

Pour Édouard NDUWIMANA, ce dialogue a été clôturé et le rapport a été remis au facilitateur. Selon lui, un débat pareil au Conseil de sécurité des Nations Unies sur le Burundi n’est d’aucun intérêt à part qu’il parait être un déni aux efforts consentis par le peuple Burundais et son gouvernement ainsi que les différents acteurs pacifistes de la politique burundaise.

Pour terminer, Edouard NDUWIMANA dénonce également dans sa déclaration les actes d’intolérance politique rapportés ces derniers jours et demande que les auteurs soient traduits en justice.

Sandrine Josée BAHATI

Sandrine Josée BAHATI est une Journaliste au Journal Magara Times qui reporte sur la Santé, l'Éducation et les Relations. Sandrine est aussi Présentatrice des Émissions de Santé, de l'Éducation et des Relations à la Radio Magara Times FM. Contact: bjsandrine@magaratimes.com

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.